Michel Lallement

Professeur de sociologie au CNAM*  Abonné

Publié le 17/01/2011
Michel Lallement

Michel Lallement
Crédit photo : dr

LE QUOTIDIEN DU PHARMACIEN.- Les salariés des très petites entreprises (TPE) sont-ils les oubliés du syndicalisme ?

MICHEL LALLEMENT.- En France, comme dans de nombreux autres pays, le syndicalisme se concentre dans quelques poches dont, au premier chef, la fonction publique et les grandes entreprises du secteur industriel. Les TPE ressemblent quant à elles à des déserts syndicaux. Il y a plusieurs raisons à cela. La première est que les organisations syndicales représentatives ne peuvent nommer de délégués syndicaux que dans les entreprises de plus de 50 salariés.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte