COMPTABILITÉ

Première installation : saisir les opportunités et éviter les pièges  Abonné

Publié le 17/09/2013
LE QUOTIDIEN DU PHARMACIEN.- Lors de votre conférence sur la première installation au dernier salon Pharmagora, vous avez fait passer un message d’espoir et de prudence aux candidats à l’achat d’une officine. Pourquoi ?

PHILIPPE BECKER.- Parce que nous sommes aujourd’hui dans une situation qui comporte deux caractéristiques particulières. D’un côté, le prix des officines est en baisse, comme le montrent d’ailleurs les dernières études statistiques réalisées récemment, et les taux bancaires sont extrêmement attractifs.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte