Les adjoints au quotidien

Peut-on déléguer la gestion des conflits ?  Abonné

Publié le 18/05/2009
Le titulaire n'est pas seul maître à bord lorsqu'un conflit éclate au sein de l'équipe. L'un de ses adjoints peut s'y investir avantageusement. À condition d'être bien préparé à cet aspect délicat du management officinal.
Un aspect délicat du management officinal

Un aspect délicat du management officinal
Crédit photo : S. carambia

Horaires, dates de congés, attribution de responsabilités ou simple incompatibilité d'humeur : les sources de conflit ne manquent pas dans les petites entreprises. S'ajoutent à cela de longues heures passées en huis clos, qui apprennent à mieux se connaître, mais pas forcément à mieux se supporter… Il revient au manager d'intervenir avant que la situation ne dégénère. C'est naturellement au titulaire de dénouer les fils d'un conflit. Mais, de plus en plus, cette mission est aussi confiée à un adjoint.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte