Francis Megerlin,

Maître de conférences en droit et économie de la santé à l’université Paris Descartes  Abonné

Publié le 18/10/2010
11 eme JournŽe de l' Economie de l' Officine - Mercredi 29 septembre 2010

11 eme JournŽe de l' Economie de l' Officine - Mercredi 29 septembre 2010
Crédit photo : S TOUBON

LE QUOTIDIEN DU PHARMACIEN.- Dans quels cas un pharmacien adjoint devrait-il souscrire une assurance pour responsabilité civile à titre personnel ?

FRANCIS MEGERLIN.- L’adjoint qui dépasserait sa mission ou commettrait une faute pénale, même sur ordre du titulaire, ne peut s’abriter sous l’assurance de l’officine. Dès lors, une officine où les missions seraient mal définies, et où le respect des textes serait aléatoire, est une zone à risques personnels, qui doivent faire l’objet d’une assurance personnelle.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte