Les représentants des adjoints et des titulaires réagissent à l’enquête du « Quotidien »  Abonné

Publié le 15/03/2010

AVANT D’ÊTRE ADJOINT, on est étudiant. Pour l’ANEPF (Association nationale des étudiants en pharmacie de France), la bonne ambiance de travail à l’officine signe une prise en charge de qualité pour les patients. L’association étudiante milite depuis longtemps pour une meilleure adéquation entre la formation de base et le futur métier officinal. Outre une remise en cause des matières elles-mêmes, « la façon d’enseigner et d’évaluer les étudiants serait sûrement à revoir », estime l’ANEPF.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte