Relations pharmaciens-patients

Les clés d’une bonne communication à l’officine  Abonné

Publié le 21/03/2010
Combien de fois a-t-on pu constater que deux personnes ne se comprenaient pas lors d’une banale discussion ! Quand la communication ne passe pas et qu’il s’agit de santé, les conséquences peuvent être lourdes. À l’officine, cette situation n’est pas rare et peut même se présenter plusieurs fois par jour. Heureusement, elle n’est pas sans solution.
L’écoute est fondamentale pour communiquer avec le patient

L’écoute est fondamentale pour communiquer avec le patient
Crédit photo : S Toubon

LIEU D’ÉCHANGES de produits, d’informations et de conseils liés à la santé, l’officine peut s’interroger sur la qualité de sa communication vers le public car, de la clarté du message transmis, de la richesse de son contenu, va dépendre, pour une part, le bien être de sa clientèle. Professionnel exerçant à proximité, le pharmacien, on le sait, est souvent le premier à être sollicité quand une question de santé se pose. Dans ce sens, son rôle d’éducateur est déjà défini mais, aujourd’hui, ses fonctions s’étendent et se précisent dans la chaîne de santé.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte