Les adjoints au quotidien

« Je cherche à m’installer »  Abonné

Par
Anne-Gaëlle Moulun -
Publié le 22/04/2013

Ils sont adjoints et aspirent à devenir titulaires. De visite en visite, d’espoirs en désillusions, ils ont confié au « Quotidien » leurs difficultés à dénicher l’officine de leurs rêves.

Jacques Poissonnier

Jacques Poissonnier
Crédit photo : dr

Des adjoints témoignent de leurs difficultés à trouver la pharmacie de leur rêve

Des adjoints témoignent de leurs difficultés à trouver la pharmacie de leur rêve
Crédit photo : S Toubon

JACQUES Poissonnier est adjoint en région parisienne. Il y a quelques semaines, il a quitté par rupture conventionnelle le poste qu’il occupait depuis deux ans, afin de se consacrer à son projet : acquérir sa propre officine. « Dès mon entretien d’embauche, j’avais prévenu ma titulaire que, d’ici un an ou deux, je partirai, car je ne voulais pas rester adjoint toute ma vie », explique Jacques Poissonnier. Même s’il était très satisfait de son poste au niveau professionnel, il regrette « la différence de traitement considérable qui existe en France entre titulaire et adjoint.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte