Les adjoints au quotidien

Choisit-on vraiment de ne pas s’installer ?  Abonné

Publié le 14/02/2011
Bon nombre d’adjoints qui voulaient s’installer ou qui l’ont souhaité longtemps, ont dû finalement baisser les bras. Rares sont ceux qui ont véritablement fait le choix de ne pas s’installer.
Un rêve parfois inaccessible

Un rêve parfois inaccessible
Crédit photo : S Toubon

POUR NOTRE ENQUÊTE, nous avons sollicité des témoignages sur le forum Pharméchange. La première réponse reçue résume bien la majorité des interventions. Éric* n’a pas « choisi » de ne pas devenir titulaire, il le vit comme une « obligation », parce que « nous n’avons pas tous 150 000 euros qui traînent », pour finalement se retrouver avec « une officine de moins d’un million d’euros et faire 55 heures par semaine ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte