Apport personnel : pourquoi 20 % ?  Abonné

Publié le 28/09/2009

Les banques considèrent généralement que si elles financent l’achat du fonds ou des parts sociales, les frais annexes à l’acquisition doivent rester à la charge de l’acquéreur. C’est pourquoi on évalue à 20 % environ le montant d’un apport personnel moyen : c’est ce que représente, lors de l’achat, le montant des droits d’enregistrement, des frais d’actes et de l’agence de transaction, auxquels s’ajoutent le besoin en fonds de roulement et les éventuels travaux.


Source : Le Quotidien du Pharmacien: 2689