Antoine Garnier,

Agent négociateur pour la société de transactions Phar-Excel  Abonné

Publié le 22/04/2013
Antoine Garnier

Antoine Garnier
Crédit photo : dr

LE QUOTIDIEN DU PHARMACIEN. - Quel est l’état du marché des transactions d’officine en 2012 et début 2013 ?

ANTOINE GARNIER. - L’an dernier, nous avons constaté un allongement du cycle de vente, dû aux incertitudes au niveau du contexte de vente, mais aussi à celles liées aux évolutions de la marge, aux nouvelles rémunérations, etc. Une année électorale comme 2012 est toujours source d’interrogations, notamment au niveau fiscal. Et la loi de finances pour 2013, qui pouvait être sujette à interprétations, a aussi compliqué les ventes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte