À la une

Union sacrée contre la contrefaçon  Abonné

Par
Didier Doukhan -
Publié le 04/04/2016
Un manifeste contre les médicaments falsifiés sera demain officiellement remis à la ministre de la Santé. Ce texte, véritable cri d’alarme et appel à la mobilisation, est lancé conjointement par les trois académies de médecine, de pharmacie, et vétérinaire, ainsi que par les trois Ordres professionnels. Yves Juillet, un des initiateurs du manifeste, explique au « Quotidien » l’essence même de cet appel et précise quel rôle peuvent jouer les pharmaciens dans le combat contre la contrefaçon.

Crédit photo : DR

Le circuit pharmaceutique reste la meilleure barrière contre la contrefaçon

Le circuit pharmaceutique reste la meilleure barrière contre la contrefaçon
Crédit photo : Phanie

Le quotidien du pharmacien.- Pourquoi tirer aujourd’hui le signal d’alarme sur le problème des médicaments falsifiés ?

Yves Juillet.- Nous sommes à un moment privilégié. Je ne sais pas si nos récents travaux y sont pour quelque chose, mais le processus de ratification de la Convention Médicrime est en effet, enfin, en cours. Après une première lecture au Sénat, la seconde lecture à l’Assemblée nationale aura lieu dans les prochaines semaines, avec au bout, je l’espère, la ratification.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte