Qualité, sécurité, rentabilité

Quel avenir pour les préparateurs ?  Abonné

Publié le 30/11/2009
La réglementation encadrant la réalisation des préparations magistrales a fait l’objet d’évolutions récentes destinées, d’une part, à promouvoir leur qualité et leur traçabilité, et, d’autre part, à recentrer l’activité des pharmaciens sur des préparations qui ont toute leur place dans l’arsenal thérapeutique, même si le médicament industriel occupe une place prépondérante.
Les préparations magistrales restent d'actualité

Les préparations magistrales restent d'actualité
Crédit photo : S. toubon

« LA PRÉPARATION magistrale est justifiée et incontournable en cas d’adaptation posologique réalisée par déconditionnement de spécialités pharmaceutiques, principalement en pédiatrie ou en gériatrie, lorsqu’il n’existe pas de dosages ou de formes galéniques adaptés, à condition toutefois de répondre aux exigences imposées par les BPP, rappelle Martine Chauvé, présidente de la section officine de la FIP (Fédération internationale de la pharmacie).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte