Préparateurs : une ascension codifiée  Abonné

Par
Fabienne Rizos-Vignal -
Publié le 03/02/2020
De débutant à confirmé, l’ascension de carrière des préparateurs se fait selon un bloc d’échelons à gravir. Leur position dans la grille conventionnelle dépend exclusivement de leur expérience professionnelle. Seul le passage au dernier coefficient, au sommet de la classification, correspond à une promotion professionnelle librement décidée par l’employeur

Comment évolue la carrière des préparateurs ?

Les préparateurs démarrent leur carrière au coefficient plancher 240 et progressent automatiquement par paliers jusqu'au coefficient plafond 320, après 35 années de pratique professionnelle. L'employeur doit respecter ce minimum conventionnel.

L’expérience correspond-elle à l’ancienneté ?

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte