Guylaine Drut-Grevoz,

Pharmacien directeur du CFA de pharmacie de Talant*  Abonné

Publié le 12/11/2013
Guylaine Drut-Grevoz (au centre) au CFA de Talant

Guylaine Drut-Grevoz (au centre) au CFA de Talant
Crédit photo : dr

LE QUOTIDIEN DU PHARMACIEN.- La réforme du diplôme de préparateur en pharmacie, réclamée par les pharmaciens et les préparateurs depuis des années, tarde à voir le jour. Comment le vivez-vous en tant que directeur de CFA ?

GUYLAINE DRUT-GREVOZ.- En tant que directeur, je jongle car je suis à l’interface entre l’Éducation nationale qui mène l’examen, les confrères maîtres d’apprentissage et les jeunes qui veulent réussir leur diplôme. À mes yeux, il est aberrant de continuer certains enseignements obsolètes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte