« Nous devons rester au maximum de la protection et de l’efficacité »  Abonné

Publié le 26/05/2016
Delphine Lajoie, titulaire de la pharmacie Tohannic à Vannes, souligne la nécessité d’investir de la meilleure des façons de manière à répondre aux exigences de ce métier.

« On ne peut pas évoluer sans procédures semi-industrielles »

Avec mon frère, nous avons repris la pharmacie de nos parents il y a près de quatre ans, le préparatoire était déjà là, nous avons tout refait et repensé de façon à ce qu’il soit le plus productif possible. On ne peut pas évoluer sur ce secteur sans des procédures semi-industrielles, et cela à tous les niveaux, vérifications administratives, sanitaires, grâce au logiciel ou aux procédures papier. Nous sommes sur une activité qui demande beaucoup de réactivité et d’efficacité.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte