Michel Anglade : une vie à la pharmacie  Abonné

Publié le 27/02/2020
À 75 ans, Michel Anglade, petit-fils et fils d'officinaux, ne quitterait pour rien au monde son poste de préparateur à la pharmacie de la Porte d'Italie à Paris.

La pharmacie, Michel Anglade y est tombé dedans quand il était tout petit. Né au-dessus de l'officine tenue par son père, boulevard VIncent Auriol, dans le XIIIe arrondissement de Paris, il aimait rester, enfant, en haut des escaliers qui menaient à l'appartement familial, pour observer la vie de la pharmacie et en respirer les odeurs. « Mes grands-parents aussi étaient pharmaciens. Dans ma famille, on ne parlait que de pharmacie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte