Licenciement pour faute lourde

L’indemnité de congé payé doit être réglée  Abonné

Publié le 07/03/2016

Crédit photo : PHANIE

Jusqu’à présent, un salarié licencié pour faute lourde perdait non seulement le bénéfice de l’indemnité de rupture, mais également l’indemnité compensatrice de congé payé. Une double peine à la hauteur de la gravité des faits reprochés. La faute lourde qualifie un acte particulièrement répréhensible.

À l’officine, un salarié qui vole dans la caisse, détourne des produits, ou falsifie des ordonnances, encourt un licenciement pour faute lourde.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte