Formation, titre et statut

Les préparateurs veulent tout changer  Abonné

Publié le 26/10/2009
Cela faisait 10 ans que le référentiel de l’activité professionnelle du préparateur n’avait pas évolué. Mais cela pourrait bientôt changer. Car, depuis le 7 octobre, la Commission paritaire nationale de l’emploi et de la formation professionnelle (CPNE) s’attelle à la réforme du métier de préparateur. Les syndicats d’employeurs et de salariés livrent au « Quotidien » leurs réflexions sur l’avancée des travaux. Une petite révolution est en marche.
Le nouveau préparateur arrive

Le nouveau préparateur arrive
Crédit photo : S. toubon

LE CONSTAT est unanime, à défaut d’être nouveau. La formation du préparateur en pharmacie, son titre et son statut ne correspondent plus à la réalité de son travail en officine. C’est déjà ce qui ressortait de l’enquête nationale lancée en 2004 par la Commission paritaire nationale de l’emploi et la formation professionnelle (CPNE) et l’État. De là à espérer la réforme du métier, il n’y a pas loin. C’est en tout cas l’attente exprimée avec force par l’Aspharcom, une association de préparateurs en pharmacie très en pointe sur la revendication.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte