Prime à l’embauche

Les critiques de l’UNAPL  Abonné

Publié le 21/01/2016

La prime de 2 000 euros par an pour les entreprises de moins de 250 employés qui sera versée en contrepartie de toute embauche en CDI ou CDD de plus de 6 mois pour des salaires entre 1 et 1,3 SMIC, est jugée insuffisante par l’Union nationale des professions libérales (UNAPL) et l’Union professionnelle artisanale (UPA).

Pour elles, cette mesure annoncée par François Hollande, ne permettra pas de déclencher un vaste mouvement d’embauche. L’UNAPL et l’UPA considèrent que « la première urgence consiste à engager une baisse structurelle du coût du travail ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte