Les adjoints au quotidien

Le marché de l’emploi toujours fragile  Abonné

Publié le 26/05/2015
À la fin de ce mois de mars, environ 5 000 pharmaciens étaient au chômage, dont plus de 2 200 sans aucune activité. Une situation guère satisfaisante, même si certains ressentent les prémices d’une amélioration.

EN MARS 2015, selon les données de Pôle Emploi, on recensait 5 019 pharmaciens au chômage, tout exercice confondu (pharmaciens d’officine, de la répartition, des hôpitaux et des armées), dont 2 263 sans aucune activité et 2 756 avec une activité réduite. Certes, c’est un peu moins qu’en décembre 2014, qui recensait 5 052 pharmaciens sans emploi, mais cela reste au-dessus de la barre des 5 000 demandeurs d’emploi.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte