Italie

Le chômage frappe les pharmaciens  Abonné

Publié le 09/07/2015
Une étude réalisée par l’institut de recherches Censis pour la fédération des Ordres des pharmaciens italiens montre que le nombre de demandeurs d’emploi frôle la barre des 23,5 %.

ALORS QUE le taux de chômage global en Italie est remonté à 13 %, et à 43,1 % chez les jeunes, à la fin du premier trimestre 2015, la FOFI, la fédération qui regroupe les Ordres régionaux des pharmaciens italiens, brosse un sombre tableau de la situation dans son secteur. Une étude qu’elle a commanditée à l’institut de recherches Censis, montre que les pharmaciens font partie des catégories frappées de plein fouet par le chômage. Notamment en ce qui concerne les moins de 45 ans, avec 23,5 % de précaires ou de chômeurs.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte