Un entretien avec Dominique Martin, DG de l’ANSM

« L’Agence n’est pas une forteresse inerte »  Abonné

Par
Mélanie Maziere -
Publié le 20/06/2016
Mis à mal dans un article du « Figaro », le directeur général de l’ANSM répond point par point aux accusations d’incurie de l’établissement. Une situation qui mènerait à une désaffection massive des postes clés et à la mise en danger de la sécurité du médicament.

Le Quotidien du pharmacien. « Le Figaro » pointe de nombreux postes vacants à l’ANSM, en particulier des postes clés. Comment expliquez-vous cette désaffection massive ?

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte