La clause de non-concurrence  Abonné

Par
Fabienne Rizos-Vignal -
Publié le 07/03/2019
Comment vous prémunir de la concurrence qui pourrait vous être faite par l’un de vos collaborateurs au lendemain d’une rupture professionnelle ? Une question à ne pas négliger lors de la conclusion du contrat de travail. Par précaution.
clause

clause
Crédit photo : phanie

Vous êtes sur le point d’embaucher une nouvelle recrue. Reste à conclure le contrat de travail. Celui-ci matérialise et scelle un engagement réciproque. Celui de construire une relation professionnelle durable. À ce moment, vous n’êtes pas disposé à projeter la rupture de cette collaboration à peine naissante. Et pourtant ! Rien ne vous garantit qu’un jour, ce salarié fraîchement recruté ne vous quittera pas, attiré par d’autres croix plus vertes. Éventuellement par votre concurrent direct.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte