Philippe Becker

Expert-comptable, directeur du département pharmacie de Fiducial Expertise  Abonné

Publié le 23/07/2010
LE QUOTIDIEN DU PHARMACIEN.- Banquiers et comptables sont parfois désignés comme responsables des restrictions de personnel à l’officine. Que répondez-vous à cela ?

PHILIPPE BECKER.- Les cabinets comptables incitent les pharmaciens qui ont des fins de mois difficile à analyser tous les postes de frais de leur officine. Il apparaît clairement que le principal poste de charge est celui des frais de personnel. De plus, c’est le seul qui ait une certaine variabilité. Nous essayons donc de trouver des solutions, étant conscients du coût humain de telles décisions.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte