EN BREF

Droit à la formation du salarié démissionnaire  Abonné

Publié le 09/06/2011

UN SALARIÉ qui démissionne peut demander à bénéficier de son droit individuel à la formation (DIF), sous réserve que l’action de bilan de compétences, de formation ou de validation des acquis de l’expérience soit engagée avant la fin du préavis. En cas d’accord, les frais de formation sont à la charge de l’employeur.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte