Gardes du dimanche

Ces pharmacies qui brouillent les cartes  Abonné

Par
Publié le 19/12/2016
L’ouverture le dimanche des magasins et des centres commerciaux ravive les querelles au sein de la profession. Défiant les règles des gardes, certains pharmaciens persistent à ouvrir le dimanche. Au grand dam de leurs confrères. Mais à la plus grande satisfaction des clients qui approuvent ce service rendu autant que cette opportunité de shopping.

Les répondeurs tournent en boucle : « Pour des motifs indépendants de notre volonté, nous sommes contraints de fermer les dimanches de 8 heures à 20 heures ». Ces pharmacies qui, traditionnellement, ouvraient le dimanche, ont été contraintes par décision judiciaire de baisser le rideau. Il ne leur reste plus qu’à en avertir leurs patients, très souvent désappointés. Car ces pharmacies du dimanche avaient leurs fidèles. En témoigne l’affluence de ce jour-là. Et aujourd’hui, les lettres de regrets et de soutien.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte