Accords de maintien dans l’emploi : les limites à ne pas dépasser  Abonné

Publié le 13/05/2013

Un accord de maintien de l’emploi pourra permettre d’aménager le temps de travail et de revoir les rémunérations contre l’engagement de ne pas supprimer d’emplois. Mais pas à n’importe quel prix. Certaines limites ne doivent en effet pas être dépassées :

1. Les dirigeants, salariés ou non, et même les associés (par le biais des dividendes qu’ils perçoivent) doivent participer à l’effort demandé, y compris en termes de rémunération.

2. Il est interdit de déroger aux dispositions de la convention collective concernant les salaires minima et les classifications.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte