Le président actuel et le fondateur de l'ANEPF échangent

50 ans de combats pour l'avenir de la profession  Abonné

Par
Christophe Micas -
Didier Doukhan -
Publié le 28/06/2018
En 1968, Daniel Vion, tout jeune diplômé, fondait avec quelques copains l'Association nationale des étudiants en pharmacie de France. Depuis, l'ANEPF a mené de nombreux et importants chantiers qui ont jalonné les évolutions du cursus universitaire, parmi lesquels la création des trois filières des études pharmaceutiques. Cinquante ans plus tard, Robin Ignasiak, à la tête de l'association, affronte d'autres défis et poursuit d'autres rêves, avec toujours en tête le désir d'animer l'ANEPF au bénéfice de ses confrères et de la profession. Pour mesurer le chemin parcouru et rendre hommage au travail accompli par l'association, nous avons organisé cet entretien croisé entre les deux présidents, le fondateur et l'actuel.
logo

logo

2 tetes

2 tetes
Crédit photo : dr

Le Quotidien du Pharmacien.- Pouvez-vous nous rappeler dans quel contexte, il y a 50 ans, vous avez contribué à la création de l'ANEPF ?

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte