Centrales d’achats pharmaceutiques

Les groupements, bientôt CAP ?  Abonné

Par
Marie Bonte -
Publié le 10/12/2015
Volontiers contournées par les laboratoires, en manque de moyens pour exister véritablement, les centrales d’achats pharmaceutiques ne jouent pas le rôle qui leur est assigné par la loi. Les groupements ont décidé de changer la donne.

Les centrales d’achat pharmaceutiques (CAP) sont plus que jamais identifiées par les groupements comme les entités qui pourront sauver l’image du pharmacien au comptoir. « Le titulaire est certes commerçant mais rien ne l’empêche de déléguer ses achats pour se consacrer à ses patients, aux fonctions pour lesquelles il a été formé. Les CAP sont la solution pour le libérer de la fonction achat », résume Christian Grenier, président de la chambre syndicale des groupements (Federgy).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte