Informatique et fiscalité

Vague de perquisitions dans les officines  Abonné

Publié le 08/11/2010
Une vingtaine de grosses officines ont reçu ces dernières semaines la visite de brigades d’intervention informatique (BII). Le software des pharmacies semble retenir toute l’attention des inspecteurs. L’importance des moyens mis en œuvre suscite rumeurs et inquiétudes.

LA RUMEUR bruisse depuis quelque temps. Elle finirait même par donner le frisson aux plus honnêtes des pharmaciens. Il faut dire que la vague de perquisitions qui frappe ces dernières semaines plusieurs grosses officines françaises ne passe pas inaperçue. Accompagnées de gendarmes et d’un représentant ordinal, les brigades d’intervention informatique (BII) débarquent dans les pharmacies, et au domicile des titulaires, pour y chercher des preuves. Des preuves de quoi ?

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte