Soupçons de fraude fiscale

Une affaire qui empoisonne l’officine  Abonné

Publié le 16/12/2010
Au décours d’une enquête sur des remboursements indus dans une officine du Gard, un vaste système de dissimulation fiscale concernant la comptabilité de pharmacies françaises vient d’être mis au jour. Au cœur de la fraude, le logiciel informatique des officines. Pour l’heure, nul ne peut dire combien d’officinaux ont franchi la ligne jaune.

L’OFFICINE se serait bien passé de cette affaire-là. Mais commençons par les faits. Tout a débuté en 2008, au décours d’un signalement de la Sécurité sociale portant sur un soupçon de fraude à l’ordonnance dans une officine gardoise. Tout aurait pu en rester là. Oui mais voilà, l’enquête a révélé bien plus qu’un simple jeu de facturation et de fausses délivrances. Car les inspecteurs ont également mis en évidence un système intégré au logiciel d’exploitation de l’officine capable de minorer automatiquement ses recettes, notamment lors des ventes de parapharmacie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte