Transmettre l’officine à moindre coût  Abonné

Publié le 02/10/2014
Jusqu’au 31 décembre 2014, vous pouvez transmettre votre officine individuelle ou les parts de la société qui l’exploite à un enfant, avec un dispositif de paiement échelonné des droits sans aucun intérêt à payer. Un « crédit gratuit » qui n’existera plus le 1er janvier 2015.

LE MONTANT des droits de succession et de donation sur une officine dépend de la valeur de cette officine et du lien de parenté de l’héritier ou du donataire. En principe, ces droits sont payables immédiatement. Toutefois, et moyennant des garanties à constituer en faveur du Trésor, ils peuvent faire l’objet d’un paiement différé pendant cinq ans et fractionné ensuite pendant dix ans, soit une période totale de quinze ans au maximum.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte