À la Une

Transactions : les anciens passent la main  Abonné

Par
Marie Bonte -
Publié le 15/04/2019
L'état de grâce se poursuit sur le marché des cessions d'officine. S'élevant à 6,1 fois l'EBE, les prix font preuve de constance pour la quatrième année consécutive. Ils montrent les signes de maturité d'un marché surtout animé par la relève générationnelle et affichant des indicateurs économiques relativement stables. Sans oublier une fiscalité plus favorable à la transmission familiale et aux acquisitions par les adjoints.
main

main
Crédit photo : phanie

carte

carte

Le marché de la transaction semble avoir trouvé son rythme de croisière. Rien ne devrait désormais le dérouter d'une trajectoire dessinée en 2017 avec une hausse de 9 % du nombre de mutations et qui se confirme en 2018 avec un nouveau bond de 6 %. Au total, 1 580 mutations ont été opérées au cours de l’année dernière, dont 1 020 cessions (plus 6 %) et 560 cessions de parts sociales (plus 2 %). Ainsi le ratio est passé à 75 mutations (cessions de fonds et de parts) pour 1 000 officines en 2018, contre 72/1 000 un an auparavant.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte