En Rhône-Alpes, l’association ADOP à l’écoute des pharmaciens

SOS confrères en détresse  Abonné

Publié le 19/11/2015
Aider les titulaires d’officines en difficulté, telle est la mission d’ADOP (aide et dispositif d’orientation des pharmaciens). Nouvellement créée en Rhône-Alpes, cette association sera opérationnelle en janvier 2016.

« Nous sommes de plus en plus confrontés à des confrères en difficultés, qu’elles soient financières, psychologiques, administratives, ou autres », souligne Hugues Videlier, titulaire à Tullins, en Isère. Il rappelle qu’en tant que libéraux, les pharmaciens n’ont « ni médecine du travail, ni direction des ressources humaines », et donc personne vers qui se tourner en cas de doute. À travers ses fonctions de président du Conseil régional de l’Ordre des pharmaciens de Rhône-Alpes, il est régulièrement en contact avec des titulaires au bout du rouleau.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte