À savoir avant de demander un financement  Abonné

Publié le 02/03/2015

- L’apport personnel : il doit financer tous les frais annexes à l’acquisition, c’est-à-dire le stock, les droits d’enregistrement, les honoraires de rédaction d’acte, les honoraires du cabinet de transaction.

Si l’acquisition n’est pas réalisée par le biais d’un cabinet de transaction, l’apport peut donc descendre, le cas échéant, jusqu’à 15 % environ du prix.

À noter : l’apport doit être réellement personnel et être fait en capital (et non pas, bien entendu, en compte-courant).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte