Une nouvelle imposition des revenus financiers

Sale temps pour l’épargne  Abonné

Publié le 17/03/2011
On le sait, l’État cherche des sous. Et dans ce contexte, il ne faut pas oublier que le projet de loi de finances 2011 a modifié la fiscalité des placements. Chacun peut s’en apercevoir en consultant ses relevés bancaires, même si cela est souvent indiqué en minuscule : le taux du prélèvement libératoire a été revu et corrigé… à la hausse. Idem en ce qui concerne la fiscalité des valeurs mobilières. Petit point pour vous permettre d’optimiser vos placements.

MAUVAISE NOUVELLE pour les épargnants : la loi de finances pour 2011 a prévu l’augmentation des taux d’imposition des produits financiers. Le taux des

prélèvements sociaux (CSG/RDS, RSA,...) passe de 12,10 % à 12,30?% et le taux du prélèvement libératoire sur vos revenus financiers grimpe de 18 à 19 %. Ce qui aboutit à compter du 1er janvier 2011, à un taux de prélèvement global de 31,10 %.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte