Réduction Fillon : ce qui pourrait changer l’an prochain  Abonné

Publié le 20/10/2011

Les employeurs risquent de devoir de nouveau se plonger dans les pénibles calculs de la réduction Fillon. La neutralisation actuelle de la rémunération des heures supplémentaires – les heures supplémentaires des salariés à temps plein et des heures complémentaires des salariés à temps partiel sont aujourd’hui exclues de la rémunération brute utilisée pour calculer le coefficient de la réduction Fillon, afin de supprimer l’impact du supplément de rémunération lié à ces heures sur le coefficient – pourrait disparaître en 2012.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte