Bon à savoir

Prise d’acte de la rupture  Abonné

Publié le 18/07/2009

Votre salarié estime que vous avez eu, en tant qu’employeur, un comportement fautif, et a pris acte de la rupture du contrat de travail à vos torts ? Deux situations doivent être distinguées : si les faits qui vous sont reprochés sont graves, cette prise d’acte produit les effets d’un licenciement sans cause réelle et sérieuse ; mais si tel n’est pas le cas, les effets de la prise d’acte sont identiques à ceux d’une démission... et supposent donc le respect d’un préavis. Aussi, en tant qu’employeur, vous pouvez alors demander à être indemnisé par le salarié pour non-respect du préavis.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte