Petite ouverture pour les adjoints  Abonné

Publié le 05/11/2015

Le projet de loi de santé, en cours d’examen actuellement au Parlement, prévoit, parmi les dispositions déjà adoptées, que les adjoints pourront détenir jusqu’à 10 % du capital de l’officine où ils exercent, directement ou par l’intermédiaire d’une SPFPL, tout en conservant leur statut de salarié, avec le lien de subordination qui en résulte ainsi que la protection accrue qui en est la contrepartie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte