Trois questions à…

Michel Watrelos  Abonné

Publié le 02/11/2015
Expert-comptable, cabinet Conseil et Auditeurs Associés
Le quotidien du pharmacien. - Les renégociations de crédit sont-elles fréquentes ?

Michel Watrelos. - Oui, j’en vois beaucoup, et pour différentes catégories d’officines. Souvent, il s’agit de pharmacies qui ont des difficultés de trésorerie et qui cherchent à alléger leurs charges. Il peut s’agir aussi de pharmacies ayant simplement emprunté à un taux plus élevé dans le passé, mais ce cas de figure est plus rare, puisque plus l’emprunt est ancien, et moins il est intéressant de le renégocier.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte