À la une

L’UNPF propose d’ouvrir le capital  Abonné

Par
Marie Bonte -
Publié le 24/09/2015
Dans un document remis mardi au ministère de la Santé, l’Union nationale des pharmacies de France (UNPF) alerte sur la situation de l’officine. À quelques semaines des élections aux URPS, le syndicat fait une série de propositions pour sortir la profession de l’impasse d’ici à cinq ans.

La pharmacie va mal. Les étudiants la boudent, les pharmaciens vieillissent, les officines ont perdu près de quatre points de marge en un an et 8 % des diplômés sont au chômage. Ces signaux de détresse se trouvent confortés par l’enquête menée par l’Union nationale des pharmacies de France (UNPF), entre janvier et mars 2015 auprès de 732 pharmaciens titulaires, adjoints et étudiants. La crise de confiance mine la profession, titulaires en tête puisque 76 % ne croient plus dans l’avenir de la pharmacie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte