Fisc, douanes…

Les officinaux sous surveillance  Abonné

Publié le 05/01/2012
Comme si la profession avait besoin de cela. Les contrôles et inspections se sont enchaînés cette année dans les officines. Grande vague de contrôles fiscaux sur fond de scandale informatique, imbroglio réglementaire autour des droits de douanes et de la vente d’alcool, la pharmacie reste sous pression.
Les contrôles fiscaux se sont multipliés en 2011

Les contrôles fiscaux se sont multipliés en 2011
Crédit photo : AFP

AU DÉPART de l’enquête, ce ne sont pas moins de 4 000 officines qui sont suspectées de maquiller leur comptabilité avec la complicité de leur logiciel informatique. Le chiffre évoqué par le procureur de Nîmes, d’où est partie l’affaire, sera par la suite revu à la baisse. De quoi s’agit-il ? En novembre 2010, la Direction générale des finances publiques (DGFIP) vient de mettre en évidence, lors de contrôles fiscaux dans certaines officines, l’utilisation de logiciels qui permettent d’occulter une partie des opérations imposables, et, donc, de frauder le fisc.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte