Plus de 500 officines dans l’œil du cyclone

La vague de contrôles fiscaux prend de l’ampleur  Abonné

Publié le 20/06/2011
Lancée à la fin de l’été 2010, la vaste opération de contrôles fiscaux engagée dans les officines françaises ne semble pas près de s’arrêter. Au contraire, les procédures se multiplient, notamment en région parisienne. Centrée au départ sur l’utilisation frauduleuse d’un logiciel informatique dans une pharmacie gardoise, la campagne de contrôle concernerait aujourd’hui plus de 500 officines réparties sur le territoire. Les premières notifications de redressements commencent à tomber.
Les agents des impôts utilisent une procédure inhabituelle

Les agents des impôts utilisent une procédure inhabituelle
Crédit photo : AFP

250 000, 900 000, voire jusqu’à 1,2 million d’euros. Tels sont les montants des redressements que quelques titulaires indélicats pourraient bientôt se voir signifiés. Ces amendes, calculées par l’administration fiscale, viendront conclure les inspections longues et pointilleuses menées dans plusieurs officines françaises… Et seront sans doute pour certaines synonymes de dépôts de bilans. Lancée en septembre 2010, l’action des inspecteurs du fisc avait d’abord pris la forme de perquisitions à la recherche d’éléments probants.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte