Congrès des pharmaciens allemands à Berlin

La menace des ventes par correspondance pèse sur l'Europe  Abonné

Par
Publié le 04/05/2017
Le scénario a de quoi faire frémir les pharmaciens, mais doit être envisagé sérieusement selon leurs responsables professionnels : d’ici trois à cinq ans, les pharmacies virtuelles pourraient détenir 10 % du marché des prescriptions… et un quart de ce marché d’ici 5 à 10 ans. Une situation qui bouleverserait totalement non seulement l’économie des officines, mais remettrait aussi en cause tout le réseau et la distribution de proximité, redoutent les pharmaciens.
pharmacie

pharmacie
Crédit photo : abda

Le Congrès économique des pharmaciens allemands, qui permet chaque année de présenter les derniers chiffres sur l’actualité de la pharmacie et de débattre des principaux sujets économiques touchant les officines, a été très largement dominé par les conséquences de l’arrêt de la Cour de Justice européenne qui, le 19 octobre dernier, a autorisé les pharmacies virtuelles installées aux Pays-Bas à vendre en ligne des prescriptions aux patients allemands, en pratiquant des remises et des « boni » sur ces produits, aussi librement qu’elles le font pour les OTC.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte