Il y aura moins d’élus pharmaciens  Abonné

Publié le 03/09/2015

La réduction du nombre de régions de 22 à 13 n’est pas sans conséquence sur la constitution des assemblées des URPS. Le nombre total d’élus pharmaciens va en effet diminuer, passant de 225 à 168. Pour Philippe Gaertner, ces nouvelles règles vont avoir un impact sur la représentativité des départements. Par exemple, la nouvelle « super » région Alsace, Champagne-Ardenne, Lorraine bénéficiera de 12 élus. Or, dans l’organisation actuelle, le nombre total de sièges dévolus à ces trois régions s’élève à 21.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte