Holdings passives et holdings actives  Abonné

Publié le 08/07/2013

La loi fiscale distingue les holdings passives et les holdings actives.

Les premières sont celles qui ne font qu’exercer les prérogatives usuelles d’un actionnaire : leur activité est liée exclusivement à la détention des titres de la filiale et à son contrôle.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte