Philippe Becker

Directeur du département Pharmacie de Fiducial  Abonné

Publié le 02/03/2015
LE QUOTIDIEN DU PHARMACIEN.- En matière de financement, quels sont les bons et les mauvais profils d’officines pour les banquiers ?

PHILIPPE BECKER.- Les banquiers appliquent des critères « standard » aux officines pour juger s’il est possible de les financer : capitaux propres suffisants - ratios d’exploitation normatifs - endettement raisonnable par rapport à la capacité de remboursement - pas d’incidents bancaires pendant les dernières années - politique de rémunération du ou des titulaires normale par rapport à la rentabilité de la pharmacie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte