Des risques de sanctions ordinales  Abonné

Publié le 20/06/2011

Coupable de fraude fiscale, l’officinal peut-il également être traduit devant le Conseil de l’Ordre ? « L’administration fiscale peut faire appel à l’Ordre si un pharmacien a commis une fraude qui entache l’exercice professionnel », répond Jean-Charles Tellier, président de la section A du Conseil national de l’Ordre des pharmaciens. C’est le cas si l’officinal a établi de fausses factures, par exemple. Il peut alors faire l’objet de poursuites par l’instance.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte