Investissements « Robien » et « Borloo »

Des aménagements et des opportunités intéressantes  Abonné

Publié le 19/11/2009
Bonne nouvelle pour les médecins qui ont des difficultés à trouver des locataires pour occuper leur dernier investissement immobilier Robien ou Borloo : même s’ils n’ont pas loué dans les douze mois suivant l’achèvement d’un logement ou son acquisition, ils peuvent désormais, à certaines conditions, bénéficier néanmoins d’une partie de l’amortissement. Retour sur les assouplissements récemment apportés par une instruction fiscale.
Le logement doit être loué pour une période de neuf ans

Le logement doit être loué pour une période de neuf ans
Crédit photo : S Toubon

L’instruction fiscale du 14 octobre, qui se cache derrière la référence 5D-3-09, est venue commenter les aménagements des dispositifs d’investissement locatif « Robien recentré » et « Borloo neuf » récemment apportés par la loi de finances pour 2009 et la loi MLLE du 25 mars 2009. Mais, aussi et surtout, elle apporte une mesure d’assouplissement quant au délai de mise en location des logements qui devrait permettre à certains médecins investisseurs de pousser un « ouf » de soulagement !

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte