Les adjoints au quotidien

Comment racheter l’officine de votre titulaire  Abonné

Publié le 28/10/2013
Pour racheter l’officine dans laquelle on travaille comme adjoint, la stratégie à mettre en place dépend, notamment, du type d’officine en cause, de sa valorisation, de son statut juridique, de son régime fiscal, de la situation personnelle et professionnelle du titulaire, et de la capacité d’emprunt de l’acquéreur. Dans les situations les plus fréquentes, les solutions à retenir sont les suivantes.
L’entrée des adjoints dans le capital des officines devrait permettre de faciliter leur...

L’entrée des adjoints dans le capital des officines devrait permettre de faciliter leur...
Crédit photo : S TOUBON

FAVORISER la titularisation des adjoints est, depuis de nombreuses années, un des grands enjeux de la profession. Mais, faute sans doute de renouvellement des perspectives de carrière des adjoints, faute aussi pour ces derniers de disposer de moyens suffisants face à des valorisations de pharmacies toujours élevées, la situation n’évolue guère. De nombreux adjoints ne peuvent toujours pas s’installer car ils ne disposent pas de l’apport personnel nécessaire, et de nombreux autres également ne veulent pas le faire, souvent par choix personnel.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte